socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Capital de risque et développement des régions : LA NÉCESSITÉ DE SOUTENIR UNE ÉCONOMIE PLURIELLE

Mémoire présenté par le CHANTIER DE L’ÉCONOMIE SOCIALE à la Commission des finances publiques de l’Assemblée nationale dans le cadre d’une consultation générale à l’égard du document intitulé «Rapport du groupe de travail sur le rôle de l’État québécois dans le capital de risque».

février 2004

À télécharger : PDF (130 Kio)

Résumé :

C’est avec déception que nous avons pris connaissance du Rapport du groupe de travail sur le rôle de l’État québécois dans le capital de risque. On ne comprend pas comment,en 2004, ce rapport peut proposer un mode intervention économique gouvernementale en matière investissement en oubliant totalement ceux qui participent pour plusieurs milliards $ au PIB du Québec. C’est comme si on pensait le développement économique du Québec sans considérer les industries minières ou en faisant totalement abstraction de l’industrie de la construction.

Le secteur de l’économie sociale n’a jusqu’à maintenant à sa disposition que de biens minces outils financiers qui, à l’exception de quelques programmes de subventions et des parts cotisées par les membres de coopératives dans le cadre du Régime d’investissement coopératif (RIC), sont essentiellement des prêts dont le remboursement (capital et intérêt) est prévu à des échéances contenues entre 3 et 10 ans.

Bien que grandement centré sur le développement régional, le rapport Brunet exclue de ses préoccupations, la réalité des entreprises d’économie sociale alors que ces dernières sont souvent les mieux placées pour reconnaître et interpréter les nouveaux besoins sociaux et y répondre lorsqu’il est question de développement local ou de secteurs plus spécifiques comme l’environnement et les services de proximité. Les plus grandes innovations, notamment celles qui ont des retombées concrètes dans notre quotidien,

ne sortent pas toutes des laboratoires : elles sont très souvent conçues directement sur le terrain.

Sources :

Site du Chantier de l’Economie Sociale www.chantier.qc.ca