socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Transition de l’économie informelle vers l’économie formelle. L’expérience de la Coopérative des tanneuses de Guédiawaye, Dakar – Sénégal

ILO

Mame Saye Seck, Fatime Christiane N’Diaye, Ton That Khai, 2017

À télécharger : PDF (1,4 Mio)

Résumé :

Au Sénégal, plus de 80% des travailleuses s’activent dans l’économie informelle. La majorité d’entre elles y occupent des emplois précaires ou exercent de petites activités économiques dans des conditions de travail particulièrement difficiles.

Ce document de travail retrace l’expérience menée par les tanneuses de Guédiawaye, dans la banlieue de Dakar. Subissant des discriminations multiples dues à leur sexe, leur caste, leur métier et leur pauvreté, elles ont décidé de s’organiser pour formaliser leurs petites unités économiques et améliorer leurs conditions de vie et de travail.

A travers l’appui de l’Union Nationale des Syndicats du Sénégal (UNSAS) et du Bureau International du Travail (BIT) elles se sont organisées autour d’une entreprise coopérative : « la Coopérative des Tanneuses de Guédiawaye (COOPTAG) ». L’alphabétisation fonctionnelle, les formations en organisation, gestion et leadership et évaluation des risques professionnels, l’appui-conseil, dispensés à travers la Coopérative ont participé largement au processus d’autonomisation socio-économique des tanneuses. Une dynamique de changement s’est créée chez les tanneuses de Guédiawaye. Grâce à une meilleure productivité, des revenus accrus, des conditions de travail sécurisées, une participation aux actions syndicales et au développement local elles ont acquis une plus grande confiance en soi et ont fait émerger un leadership féminin.