socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

L’Inter-Associatif au service de la proximité. 5 exemples au coeur des quartiers prioritaires de la politique de laville

Le Mouvement Associatif, juin 2020

À télécharger : PDF (2,3 Mio)

Résumé :

Afin de pallier aux inégalités sociales et urbaines, la France a mis en œuvre, dans les années 80,des dispositifs spécifiques dans les quartiers dits « défavorisés » des grandes villes françaises. Ceux- ci sont regroupés au sein de la politique de la ville qui vise à réduire « les écarts de développement au sein des quartiers, à restaurer l’égalité républicaine et à améliorer les conditions de vie des habitants »1. Pour ce faire, la politique de la ville intervient sur trois axes :

  • La cohésion sociale par le soutien aux équipements sociaux, culturels, sportifs mais également aux associations dans le cadre de leurs contributions au renforcement du lien social sur le territoire.

  • Le cadre de vie et le renouvellement urbain via la création d’équipements favorisant la mobilité du parc résidentiel ou encore la mise en place de nouvelles activités.

  • Le développement économique et l’emploi par la volonté de favoriser la présence d’organismes tels que pôle emploi ou encore des missions locales.

La loi de programmation pour la ville et de cohésion urbaine de 2014, dite loi Lamy, a recentré les moyens alloués sur 1 514 quartiers désignés à partir d’un seul critère économique : le revenu par habitant. Ces quartiers représentent environ 5,5 millions de personnes réparties dans plus de 700 communes.

Les associations intervenant dans ces quartiers sont amenées à davantage se rapprocher et à coopérer.