socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

L’Économie Sociale et Solidaire : une économie des réseaux ? Fonctionnement, intérêts et perspectives Analyse à partir des pôles Bretons de l’ESS

Mémoire de Master 2 « Economie Sociale et Solidaire » parcours Finances Solidaires et Gestion des Entreprises Sociales, Université Rennes 2

Iris Bouchonnet, 2019

À télécharger : PDF (2,5 Mio)

Résumé :

Les réseaux inter-organisationnels sont omniprésents. L’objectif de ce mémoire est d’étudier ces réseaux, comprendre leur fonctionnement, voir quel est leur impact sur les structures en elles-mêmes, leur écosystème, et d’identifier quels sont leurs intérêts et limites. L’étude de ce sujet s’appuie sur le cas des pôles de l’ESS bretons. Il s’agit de considérer ces pôles comme des structures autonomes dans le cadre d’une économie des réseaux et d’étudier leur rapport au territoire.

La région Bretagne est la plus dynamique sur le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire. Elle est dotée d’un réseau de dix-neuf pôles de développement de l’Économie Sociale et Solidaire répartis sur vingt-et-un Pays. Ces pôles ont pour objectif d’accompagner le développement de l’Économie Sociale et Solidaire au niveau de leur territoire, avec les acteurs locaux, et de conduire des projets collectifs à l’échelle de la Bretagne en s’appuyant sur le réseau des pôles. Les réseaux sociaux désignent une interaction entre deux agents. Ils peuvent être formels ou informels. Partant de l’idée que tous les acteurs sont socialement interdépendants, il s’agit de comprendre le territoire comme un ensemble de réseaux interconnectés et d’étudier l’influence du territoire sur le fonctionnement d’entités locales. Un réseau à une échelle régionale représente une force, mais peut également avoir des faiblesses. Les réseaux sont un maillage qui donne de la visibilité et permettent de gagner en efficacité. L’objet de ce mémoire est l’étude du réseau des pôles de développement de l’ESS Bretons dans la réflexion globale de l’ESS comme économie des réseaux. Pour se faire, quatorze entretiens semi-directifs ont été menés pour étudier ce fonctionnement en réseau.