socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

ÉCONOMIE SOCIALE, TIERS SECTEUR, ÉCONOMIE SOLIDAIRE, QUELLES FRONTIÈRES ?

La Découverte | Revue du MAUSS 2003/1 - no 21 pages 151 à 161

Geneviève Azam, janvier 2003

À télécharger : PDF (190 Kio)

Résumé :

Économie sociale, tiers secteur, nouvelle économie sociale, économie solidaire, autant de notions qui émergent dès lors que s’expriment des réflexions et des expériences allant dans le sens de la construction d’alternatives à l’économie marchande généralisée. Elles sont toutefois loin d’être équivalentes, et cela moins par leur champ d’activités ou par les statuts juridiques des entreprises qui les composent que par la manière de saisir la place accordée à l’économie dans les sociétés modernes.

Certes, elles posent toutes explicitement la question des liens entre économie et société, entre économie et politique, liens défaits par la tendance à l’autonomisation des activités économiques, à leur « désencastrement » selon les termes utilisés par K. Polanyi [1983] dans son analyse de la mise en place du système du marché au XIXe siècle.

Toutefois les critiques vis-à-vis de la société de marché comme forme dominante d’organisation de l’économie sont de divers ordres et intensités, impliquant des représentations et des pratiques différenciées. C’est à partir du contenu et de la portée de ces critiques que nous analysons ici les frontières entre l’économie sociale, l’économie solidaire et le tiers secteur. C’est à partir de la conception du lien entre économie et politique que les clivages principaux apparaissent, y compris à l’intérieur même de chacune de ces trois approches.