socioeco.org
Sito di risorse documentarie sull’economia sociale e solidale

Gandiol; face à son destin?

luglio 2011

Le film : 14min18

Le film, Gandiol seul face à son destin ?, a été achevé en juillet 2011, puis restitué auprès des acteurs (villageois, professionnels, conseillers ruraux…) qui y ont participé.

Ce film met en évidence les menaces écologiques qui pèsent sur le Gandiolais, zone rurale près de Saint Louis (Où l’association DIS est présente depuis quelques années), sur le Parc national de la Langue de Barbarie, sur les villages de l’estuaire du fleuve Sénégal et sur les activités génératrices de revenus, notamment la pêche, les cultures maraîchères et le tourisme.

A partir de l’histoire de Gandiol et surtout de la nouvelle embouchure du fleuve Sénégal creusée à quelques kilomètres la ville de Saint Louis (2004), le film s’appuie sur des entretiens d’habitants et des images inédites pour évoquer la destruction du village Doune Baba Dieye par la mer, la salinisation des eaux, les déchets envahissants, les problèmes de santé publique et les difficultés pour écouler les produits des seules terres agricoles où des cultures résistent encore. Rappelons que Gandiol a connu une forte immigration clandestine, que l’avenir de ses jeunes, dont beaucoup déscolarisés, reste trop souvent problématique.

D’emblée, le film avait plusieurs objectifs : offrir aux acteurs locaux la possibilité de s’exprimer, y compris des vieux pêcheurs et des femmes qui vivent des produits maraîchers, rechercher des solutions aux difficultés du Gandiolais, trouver des fonds pour promouvoir des actions futures, surtout celles susceptibles de créer des revenus et d’intéresser les jeunes.

Bien que les tendances lourdes (y compris les changements climatiques) soient préoccupantes, des idées pour l’avenir de Gandiol ne manquent pas : la promotion volontariste de l’écotourisme sur mesure, favorisant les échanges entre les populations de Gandiol et les étrangers, l’extension de la mangrove existante avec pisciculture, des activités socioculturelles avec le renforcement des liens ville/campagne…

Ce projet est entré maintenant dans une phase de postproduction afin le diffuser le film plus largement (notamment auprès des chaînes de télévision, dans des festivals et auprès de réseaux de jeunes).

Le film a été très apprécié par tous ceux qui l’ont visionné. Il ouvre des perspectives et notamment celui d’autres commandes de films à Saint Louis et celui de la création d’une unité mobile audiovisuelle pour la région de Saint Louis. Un nouveau film sur le quartier de Guet Ndar, le quartier des pêcheurs de la ville de Saint Louis est en préparation, plaçant les évolutions écologiques et les difficultés des pêcheurs dans le contexte des