socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Laboratoire et Service International d’Appui du réseau Africain de l’Economie Sociale et Solidaire (Labo RAESS)

www.labo-raess.org/

Observatoire Africain de l’Economie Sociale et Solidaire

I. Les objectifs

Objectif global :

Accompagner le renforcement institutionnel et le développement des capacités des réseaux-membres africains de l’ESS par le biais de la création d’un outil concret d’action pour le RAESS.

Objectifs spécifiques :

améliorer la connaissance des structures et des acteurs de l’ESS en Afrique et rendre compte de la diversité et de la richesse du secteur de l’ESS en Afrique ; animer les réseaux d’acteurs de l’ESS en Afrique ;

renforcer les compétences des réseaux nationaux de l’ESS en Afrique ;

mettre à disposition des acteurs de l’ESS des expertises et un appui-conseil sur le champ de l’ESS ;

être un outil d’aide à la décision pour le pilotage et l’évolution des politiques publiques en matière d’ESS

II. Les membres

Les partenaires du RAESS : Association les Rencontres du Mont-Blanc (RMB) ; le Réseau Intercontinental pour la promotion de l’économie sociale solidaire (RIPESS) ; IESMED ; ESMED ; la Plateforme UE-Afrique

Les réseaux-membres nationaux africains de l’ESS et leurs partenaires publics (Ministères, collectivités) et privés (organisations internationales, ONG…) ;

Les institutions et organismes qui s’annonceront et seront acceptés par le Comité exécutif

III. Les organes de gestion

Un Comité Exécutif dont les membres sont cooptés ;

Un Conseil scientifique ad hoc ;

Un Secrétariat avec un Directeur

IV. Les représentations continentale, nationale et régionale

Le siège sera établi dans un premier temps au Maroc pour un transfert progressif au Mali qui assurera la coordination du RAESS à compter de mai 2016.

Les antennes seront localisées au Cameroun, Bénin, Sénégal, Burkina Faso et Kenya.

L’observatoire africain de l’ESS s’organisera autour de deux grands pôles d’intervention :

Production d’informations et animation du réseau africain de l’ESS assurée par le REMESS MAROC puis par le RENAPESS MALI

Formation et appui/conseils assurés les IPD de Douala,de Ouagadougou,de Salé et

anglophones en partenariat notamment avec l’Institut Coopératif de Cotonou.

V. Les activités proposées aux partenaires publics et privés

Information/banque de données/répertoire de l’ESS Afrique

A l’issue d’un recensement des activités ESS existantes en Afrique, l’observatoire créera une banque de données actualisées.

Sur la base de la collecte et le traitement des données disponibles, l’analyse comparative et prospective au niveau national et sous-régional avec l’appui des Réseaux nationaux de l’ESS membres du RAESS, l’observatoire publiera un répertoire africain de l’ESS.

Par ailleurs, une observation du dynamisme atypique des entreprises de l’économie sociale et solidaire en matière de création d’établissements et d’emplois sera réalisée. Cela consistera à définir et mesurer les richesses (économiques, sociales, culturelles…) générées par l’économie sociale et solidaire à l’aide d’indicateurs spécifiques.

L’objectif à terme est de disposer de données fiables et pertinentes pour alimenter la réflexion prospective et permettre d’orienter les choix stratégiques des entreprises, organisations, réseaux de l’Economie sociale et solidaire, ainsi que l’action publique locale et nationale en faveur du développement économique et social.

Appuis et conseils

L’observatoire établit un portefeuille d’experts/consultants en ESS disponibles sur demande ad hoc et capables d’intervenir, par contrats, avec les demandeurs de services et d’appuis aux initiatives ESS en Afrique.

Etudes et recherches

L’observatoire entreprend tout projet de recherche proposé par son Conseil scientifique. Des études récurrentes permettront d’alimenter la connaissance du champ de l’ESS sur le continent africain.

En outre, des études spécifiques pourront être pilotées et réalisées à la demande des acteurs ou des pouvoirs publics.

L’observatoire entreprendra une veille sur la connaissance, la mesure de l’ESS et les évolutions du secteur en vue d’élaborer des indicateurs spécifiques du secteur de l’ESS en Afrique.

Programme d’échanges nationaux, continentaux, Sud/Sud et internationaux

L’observatoire élaborera un programme pluriannuel d’échanges d’expérience pour les leaders de l’ESS africaine : échanges nationaux, inter-états, Sud/Sud et internationaux. Il créera un Fonds-Bourses d’échanges en vue de financer les voyages, les frais sur place étant supportés par les partenaires qui accueillent, ce qui leur donne le droit de bénéficier à leur tour d’une bourse d’échanges

Programme de formation : séminaires sur demande, Masters ESS, E-Learning / MOOCs

En liaison étroite avec l’Institut Panafricain de développement (IPD), sa Fondation et les IPD Régionaux, les opérations suivantes de formation seront élaborées en faveur des représentants de réseaux-membres nationaux de l’ESS africains :

Séminaires de formation ad hoc demandés par des partenaires d’un pays ou d’une sous-région

Formation Masters II en ESS (voire Doctorat) – (expérience IPD/AC de Douala en cours) – Collaboration avec d’autres Instituts et universités.

Formation à distance, en cours d’emploi : E-Learning ou MASSIVE Open line course (MOOC) sur les thèmes-clés de l’ESS (développer l’expérience de l’IPD/AC de Douala)

Animation du Réseau ESS Afrique

L’observatoire sera responsable de l’animation technique du RAESS.

Une étude de cas

Une étude de cas