socioeco.org
Website de recursos comum da economia social e solidária

Vers un cadre d’évaluation de l’ES : les typologies d’effets

Concept paper réalisé pour la rencontre du PSES à Dakar, Sénégal, du 19 au 21 novembre 2005.

Marie J. Bouchard, Jérôme Leblanc, Valérie Michaud, Outubro 2005

Download : PDF (120 KiB)

Resumo :

Comment évaluer l’économie sociale (ÉS) dans ce qu’elle a de spécifique? Deux constats pouvaient être faits : (1) Les pratiques d’évaluation sont éclatées, correspondant à la diversité des secteurs d’activités et des types de publics auxquels s’adressent les activités. (2) Très peu des critères d’évaluation ont trait à ce qui est spécifique à l’ÉS et, lorsqu’il y en a, ceux-ci varient d’un secteur ou d’une organisation à l’autre. Or, les demandes d’évaluation se font de plus en plus fréquentes, de la part des acteurs de l’ÉS tout comme des pouvoirs publics. Le premier défi en matière d’évaluation de l’ÉS est de pouvoir cerner le secteur. De fait, il existe peu de données sur l’ÉS, et celles-ci sont dispersées dans les organisations et les ministères sans qu’un portrait global du secteur puisse être tracé. Le second défi concerne le développement d’indicateurs qui rendent justice aux particularités de l’ÉS. En effet, la double mission sociale et économique de l’ÉS peut difficilement être saisie par les outils d’évaluation « standards ». Enfin, un troisième défi se pose quant à la reconnaissance institutionnelle de l’ÉS, et dont l’évaluation pourrait être un passage obligé. Il faut donc reconnaître la dimension politique de l’exercice d’évaluation. Elle implique des choix qui portent sur : l’objet évalué; le point de vue à partir duquel on l’évalue; l’identité de celui qui fera l’évaluation; des acteurs à qui on livrera les résultats de cette évaluation. Mais aussi, d’un point de vue de chercheur, les différentes recherches évaluatives (statistiques, monographies, études qualitatives, etc.) sont un moyen par excellence pour mieux connaître et comprendre l’ÉS. Par conséquent, ce qui n’est pas évalué risque d’échapper à la connaissance et, par ricochet, d’être oublié par les politiques publiques, les partenaires financiers, l’opinion publique, etc. Une des étapes importantes à venir sera le choix fait par les acteurs de l’économie sociale des dimensions et des effets qu’ils veulent voir évaluer. Cette étape nécessitera des négociations entre les acteurs de l’ÉS, et entre eux et les pouvoirs publics.