socioeco.org
Sito di risorse documentarie sull’economia sociale e solidale

ETAPE - Entreprendre, Transmettre, Accompagner Pour l’Emploi

Première étape régionale de la Plate Forme « changer d’éch

Actions présentées:Questions clés

ETAPE - Entreprendre, Transmettre, Accompagner Pour l’Emploi. Intervention de France Joubert, le 14 décembre 2007 à Poitiers, lors de l’étape régionale n°1 de la Plate Forme « changer d’échelles du local à l’Europe »

Eléments descriptifs

Il s’agit du deuxième projet Equal réalisé par le CISTE. Il s’appuie sur les conclusions du premier dans lequel Entreprendre, Transmettre, Accompagner Pour l’Emploi sont apparus indispensables et indissociables.

Le projet concerne à la fois les personnes engagées, de plus en plus sollicitées individuellement, et les structures qui ne sont plus adaptées à l’individualisation des parcours et à la diversité des réponses. Il s’agit donc de « faire se parler » les outils qui prétendent, chacun de leur côté, à trouver des solutions et d’offrir aux individus l’accès à un parcours social et professionnel visible. Le projet vise les plus discriminés, mais il doit pouvoir servir à tous.

Quelle économie l’action génère-t-elle?

Il conduit les partenaires et les spécialistes d’un élément du parcours à travailler ensemble, puis amène ces mêmes partenaires à échanger. Ainsi, sur un territoire donné, une véritable offre de service doit pouvoir se construire, en suggérant aux pouvoirs publics les adaptations nécessaires –qui sont elles aussi très changeantes- et la responsabilité des personnes, comme acteur de leur propre projet sera plus facilement sollicitée. L’image qui peut être utilisée n’est plus celle de la boussole. Dans un monde qui bouge rapidement, où la « flexi sécurité » n’a pas trouvé de support, la plateforme au service des transitions professionnelles, constituée par les acteurs du contrat de travail et de l’employabilité (PACTE), devient un véritable centre de ressources pour les Maisons de l’Emploi, les politiques de formation, les conseils de développement et d’agglos ainsi que pour les politiques publiques.

L’action a-t-elle augmenté le pouvoir et la responsabilité dans les solutions mises en oeuvre ?

L’action est essentiellement basée sur le partage de responsabilité pour que les acteurs collectifs deviennent « acteur collectif ». Les personnes ne s’adressent plus à un Etat Providence, les outils ne se replient plus sur une défense corporatiste …ou sur des pratiques individualistes conduisant au travail dissimulé, mais participent à la reconstruction d’un système de production et de relation.

Quelles articulations l’action a utilisées/produites pour réussir des avancées ?

Chaque partenaire a été sollicité pour proposer des réponses innovantes, pour des publics correspondant aux directives des projets EQUAL, en particulier pour les publics discriminés. Tous ont été par la suite amenés à partager leur savoir faire, à communiquer en amont et en aval de leurs compétences à des structures avec lesquels elles n’avaient pas l’habitude de travailler : insertion, fonds territoriaux, comités d’entreprises, bilan de compétence……Toutes ces actions ont été suivis par les partenaires Etat et Région. Elles sont actuellement communiquées à l’ensemble des partenaires sociaux, au service public de l’emploi, ainsi qu’aux conseils de développement et d’agglomérations.

Questions récurrentes / Effets des systèmes

La reprise par les pouvoirs publics, comme le prévoit la Commission Européenne à travers l’investissement dans le projet EQUAL, n’est pas – comme cela a été vu dans le projet Atout’âge – reprise dans les conditions vécues dans le projet. Chacun a pris conscience des questions posées : vieillissement, accompagnement, mutualisation …. mais tout le monde est reparti sur son fonctionnement pour essayer de mieux répondre, seul, à la situation.

Quelles leçons pour démultiplier ces dynamiques territoriales à l’avenir?

Il s’agit de revoir les politiques de l’emploi, non pas sur la base de l’emploi existant, comme cela est largement le cas actuellement. Il faut mettre en place une plateforme qui évite au maximum les conditions de ruptures pour les personnes et sollicitent les capacités d’adaptation des structures. Il faut donc revoir, dans une démarche collective, à partir d’un diagnostic partagé, les politiques de l’emploi et s’appuyer sur ceux et celles qui ont structuré des réponses pendant les crises (plans sociaux, reconversion, gestion des emplois et des compétences, emplois jeunes, tremplin…). C’est pour cela que le sous-titre du projet s’intitule « L’Expérience prend forme »

Mots-clés

a) géographiques: Région Poitou-Charentes et bassins d’emplois

b) acteurs: Partenaires sociaux, associations solidaires pour l’emploi, comités d’entreprises ,maison de l’emploi ….

c)méthodologiques: Mise en commun des moyens, partage de savoir faire avec les autres projets Equal

Renvois et références

Entreprendre transmettre accompagner….responsabiliser, mutualiser, innover…confiance. Comme pour Atout’âge, les résultats pourront être consultés sur le site du [CISTE->www.ciste.fr]

Vedere anche