socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Apport du concept d’identité à la compréhension du comportement du consommateur responsable : une application à la consommation des produits issus du commerce équitable

Thèse de doctorat, Université du Droit et de la Santé, Lille II

Nil Ozcaglar Toulouse, décembre 2005

À télécharger : PDF (2,5 Mio)

Résumé :

Prenant exemple sur l’acte d’achat des produits issus du commerce équitable, cette thèse étudie la manière dont les questionnements sociaux et environnementaux contemporains renouvellent la question du sens dans les pratiques de consommation. L’intérêt pour une consommation dite « responsable », dans une perspective postmoderne caractérisée par une certaine crise de sens et le symbolisme dans les actes de consommation, est analysé dans sa contribution à la construction identitaire des consommateurs qui se disent «responsables».

Le thème de l’identité étant à la croisée de plusieurs disciplines, une revue de la littérature sur les travaux dans le champ de la consommation responsable et autour du concept de l’identité est d’abord présentée. Pour appréhender le sens que les consommateurs donnent à la consommation responsable, une voie épistémologique et méthodologique originale est proposée et explicitée : celle d’une démarche interprétative de « récits de vie », issus de quarante entretiens individuels et soumis à une analyse structurale. Les résultats individuels et comparatifs permettent de préciser le sens que des consommateurs responsables donnent de leurs pratiques et d’entrevoir leurs dimensions identitaires. Une typologie de la consommation responsable en fonction du sens qui lui est donné par les narrateurs est suggérée ; elle distingue l’acte de conformité morale de l’acte critique, lui-même pouvant être exprimé comme une critique d’essence politique ou un acte libératoire. Ce travail doit permettre à la fois d’enrichir les théories en comportement du consommateur, de guider les entreprises se positionnant sur le marché des produits engagés et de mieux percevoir les motivations éthiques des consommateurs.

Sources :