socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

Ego-portrait 2014 des GAS italiens. Les Groupes d’Achat Collectif: un laboratoire diffus pour une économie horizontale

Tomas Regazzola, 2014

À télécharger : PDF (130 Kio)

Résumé :

Ego-portrait pour bien montrer que cette description a été échafaudée à partir des matériaux contenus dans les sites que les GAS Italiens ont mis en ligne. Il s’agit donc d’un selfie, d’une image représentant ce que les GAS seraient, s’ils étaient ce qu’ils disent d’être. Il se peut que aucun GAS ne corresponde réellement à cette image…

En effet, parmi ceux qui se tiennent courageusement en première ligne, il y en a qui disent que je suis en train de décrire un système purement idéal qui n’existe pas, dans la réalité… que la « critique du mode de production dominant » est bien loin des préoccupations de la majeur partie des participants qui continuent, tranquillement, à faire leurs courses dans les supermarchés, achetant même produits incompatibles avec la philosophie des GAS… que très rares sont ceux qui modifient leur mode de consommation… aux réunions mensuelles où on ne parle que de problèmes logistiques… que très peux de monde y participe et encore moins aux actions vers l’extérieur… que la « socialisation de la consommation critique » ne progresse guère… que les difficultés de mise en réseau restent gigantesques… etcetera, etcetera.

En somme, deux réalités: celle de ceux qui s’affairent sur le terrain, souvent décevante et celle d’un ego-portait façonnée collectivement, de façon autonome, par de centaines des groupes, ne se connaissant pas l’un l’autre.

On se tromperait si on concluait que cette deuxième réalité n’est que théorique car elle produit des résultats et des changements concrets, aussi bien sur le terrain qu’au niveau institutionnel.

Sources :

Gruppi di Acquisto Solidale retegas.org