socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

De la différence à l’interculturalité - Analyse de la loi de 1964 sur les droits civiques aux Etats-Unis, dans une perspective d’économie solidaire

Coloquio Internacional de Economía social y solidaria en un contexto de multiculturalidad, diversidad y desarrollo territorial, 15, 16 y 17 de abril 2015 –UNCuyo / Université Blaise Pascal – Mendoza

Sous la direction de Eric Agbessi, avril 2015

Colloque International Economie Sociale et Solidaire, les 15, 16 et 17 avril 2015, Mendoza, Argentine

À télécharger : PDF (530 Kio)

Résumé :

L’année 2014 marque le cinquantième anniversaire de l’adoption de la loi des droits civiques aux Etats-Unis, garantissant l’égalité citoyenne pour tous, quelle que soit la couleur de peau. Issue juridique et symbolique d’une revendication de la communauté afro-américaine durant le mouvement des droits civiques des années 1950 et 1960, la question des minorités raciales demeure cependant un problème ancré dans les mentalités et la réalité.

Grâce à l’action collective générée, le mouvement des droits civiques a eu un impact profond et durable sur l’ensemble de la société. De nombreuses initiatives actuelles relevant de l’économie solidaire (ES), tels les centres de développement communautaire, trouvent leur origine au cours de cette période de protestation et font de ce mouvement un précurseur dans la lutte contre les inégalités et le développement d’alternatives socio-économiques.

Par une approche interdisciplinaire, cet article tentera de définir dans quelle mesure la loi de 1964, issue politique du combat pour l’égalité de tous les citoyens états-uniens, peut être congruente avec les principes d’ES. Cette analyse nous conduira à questionner l’écart entre égalité de jure et égalité de facto par une analyse conceptuelle de la loi de 1964 et de son contexte, selon une vision française de l’économie solidaire. Ainsi, après une présentation précise du contexte historique et des enjeux de cette loi, nous analyserons le contenu de celle-ci et porterons notre réflexion sur les liens possibles avec l’économie solidaire.

Sources :