socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

L’entrepreneuriat social est-il soluble dans l’ESS ?

XVème Rencontres du RIUESS Université de Reims – 27 au 29 mai 2015 « La créativité de l’Économie sociale et solidaire est-­‐elle soluble dans l’entrepreneuriat »

Laurent Fraisse, Laurent Gardin, Jean-Louis Laville, Francesca Petrella, Nadine Richez-Battesti, mai 2015

RIUESS 2015 - XVème Rencontres du Réseau Inter-Universitaire de l’Economie Sociale et Solidaire - Reims – 27 au 29 mai 2015

À télécharger : PDF (200 Kio)

Résumé :

Cette communication reprend une partie de la contribution française au projet international ICSEM qui porte sur la caractérisation des entreprises sociales à l’échelle internationale, porté par Jacques Defourny et Marthe Nyssens. Dans ce texte, nous cherchons à caractériser les proximités et les ruptures entre l’économie sociale, l’économie solidaire et l’entrepreneuriat social. En effet, en France, c’est plus d’entrepreneur social que d’entreprise sociale que l’on parle. Si ce terme est souvent utilisé en proximité de l’économie sociale et solidaire (ESS), il ne s’y limite pas. De façon schématique, la notion d’entrepreneur social s’est inscrite à la fin des années 2000 à la fois en complémentarité et en critique de l’économie sociale et solidaire, comme dans le courant des années 1980-1990 l’économie solidaire avait pu le faire vis-à-vis de l’économie sociale.

L’hypothèse directrice de ce texte est que l’entreprise sociale telle qu’initialement conceptualisée au sein du réseau Emes (Defourny, 2004 ; Defourny, Nyssens, 2011) en France est peu débattue par rapport à d’autres contextes nationaux parce qu’elle ne répond pas à une approche stabilisée et revêt différentes formes qui la situent entre trois pôles : l’économie sociale, l’économie solidaire et l’entrepreneuriat social dont on va interroger les liens avec les différentes pratiques de l’ESS.

Dans un premier temps, nous rappellerons brièvement l’histoire de ces pratiques socio-économiques en dégageant leurs phases d’institutionnalisation pour ensuite caractériser les différents modèles d’entreprises sociales en France dont celui se référant plus explicitement à l’entrepreneuriat social. Puis nous définissons les ruptures et les continuités que manifeste l’entrepreneur social relativement à l’ESS. Nous discutons à partir de 4 entrées : la place pour l’entrepreneur social, la référence à l’économie de marché et à l’entreprise, la gouvernance, le projet pour l’entreprise sociale et l’ESS. Nous concluons sur les limites et les perspectives de l’entrepreneuriat social en France.