socioeco.org
Site ressources de l’économie sociale et solidaire

A la recherche d’une alternative. Confronter économie solidaire et économie populaire.

Xe Rencontres du RIUESS - Luxembourg - 2 au 4 juin 2010

Patrick Gianfaldoni, Claude Llena, juin 2010

RIUESS 2010 - Xèmes Rencontres internationales du Réseau Inter-Universitaire de l’Économie Sociale et Solidaire - Luxembourg - 2 au 4 juin 2010

À télécharger : PDF (150 Kio)

Résumé :

Pour confronter l’économie solidaire (ES) et l’économie populaire (EP), il convient en premier lieu de caractériser les principes et les valeurs qui forgent les deux modèles. Partant de là, les structures de l’ES semblent soumises à des tensions résultant de tendances à l’isomorphisme institutionnel, processus d’homogénéisation aux normes dominantes suivant trois mécanismes (DIMAGGIO et POWELL, 1983, pp. 149-150) : un isomorphisme coercitif découlant d’une influence des normes d’action publique ; un isomorphisme mimétique résultant de l’adoption de normes marchandes ; un isomorphisme techniciste lié à une professionnalisation-managérialisation des activités. Les structures de l’EP semblent, quant à elles, reposer sur des capacités d’auto-organisation, normes issues d’une rationalité située collective des besoins sociaux et de l’accommodation à la nécessité, échafaudée sur des contraintes matérielles intégrées et des stratégies opportunes des acteurs. Toutefois, dans la réalité des pratiques d’organisation et des activités, l’ES et l’EP recouvrent des situations complexes, qui laissent percevoir des formes d’institutionnalisation et d’autonomisation. Nous voulons ainsi montrer que la frontière qui sépare les deux modèles économiques n’est pas aussi étanche qu’il n’y paraît à la lumière des études de cas présentés.